MEDITATION NUMERO UN

Publié le par maybruce

 

LA TERRE

 

Fermez les yeux, vous imaginez une étendue rocheuse, sans aucune végétation, cette étendue est composée de granit, gris. Granit qui est la roche primordiale. Cette roche est encore chaude, vous avancez sur cette étendue qui s’étend à perte de vue, seuls quelques rochers rompent la monotonie, rompent l’immensité. C’est le premier matin du monde pensez-vous, c’est effectivement le premier matin d’un monde. Le ciel est gris comme le sol.

Le poète disait : « La terre est un vivant symbole », le poète a percé le mur des apparences, il a percé le mur des cinq sens, le mur de la matérialité, car rien n’est moins solide que la matière, rien n’est moins stable, rien n’est moins immuable. Le monde que vous voyez n’a pas été créé, il est sans âge, il est recréé à chaque instant, les éléments , les particules élémentaires basculent dans un autre monde et reviennent sur le devant de la scène, car il s’agit bien d’une scène, notre monde est une scène. Tout est gris, le sol est gris, le ciel est gris, vous marchez sans horizon, vous marchez sans repères. Vous avancez pieds-nus et le sol est chaud presque brûlant, puis la chaleur décroît, et vous trouvez le brouillard puis la pluie, la pluie tombe de plus en plus. Puis sous vos pieds le sol se désagrège peu à peu, les rochers deviennent pierres, puis ils deviennent cailloux, puis deviennent sable. La pluie a cessé, le soleil se lève à l’horizon, l’horizon est violet, puis le vent se lève. Puis vous voyez un brin d’herbe, puis des fougères, de la terre noire et des fleurs puis vous vous retrouvez dans une immense prairie. Le feu est le père de la terre, l’eau en est la mère et l’air en est le frère, c’est la grande famille cosmique. Vous vous asseyez sur l’herbe soyeuse comme des cheveux de femme.

Puis les oiseaux arrivent en masse, puis les papillons, vous ne bougez toujours pas, au loin vous voyez un troupeau de gazelles, la végétation est luxuriante. Le paradis terrestre pensez-vous. Vous êtes Adam, vous êtes le premier homme, autrement dit le premier homme capable de réflexion, mais que réfléchissez vous, mais qui réfléchissez? Qui se cache derrière cette création, certains diront, ce sont les esprits, ou bien ce sont les devas, d’autres dirons, c’est le hasard, d’autres diront, c’est l’esprit  d’autre encore diront, c’est Dieu. Qui se cache derrière ces images de prairie que vous avez projeté derriére l’écran de votre conscience. Il n’y a pas de réponse ou du moins il n’y a pas de réponses intelligibles. Restez un moment encore dans cette prairie, fixez l’image ne pensez plus à rien, ne pensez même plus à votre question, vous êtes assis dans l’herbe, vous allez rester encore cinq minutes, mais ne pensez pas au temps, un lapin blanc saute devant vous et vous le suivez du regard. Vous le suivez.

Méditation de cinq minutes environ. Musique de Holst «  Venus » 

Vous avez notre réponse ou bien vous ne l’avez pas, vous l’avez consciemment ou inconsciemment, elle viendra de toute façon dans vos rêves ou dans vos méditations prochaines. Vous revenez peu à peu sur le plan objectif, mais imaginez un moment à ce que vous deviendrez sans minéraux sans végétaux, sans animaux. Tout ce que vous avez absolument tout ce que vous voyez, tout ce que vous touchez provient de la terre. Que ce soit le verre dans lequel vous buvez composé de sable, ces morceaux de matières plastiques provenant du pétrole provenant lui même de matériaux en décomposition. Et toutes ces images de votre vie terrestre vous les emporterez au-delà de la mort. L'enfer n’existe pas ou plutôt il existe, l’enfer ce n’est « rien » au sens premier du terme, l’enfer est un endroit sans sensation et sans espace . L’espace extérieur va vous aider à créer l’espace intérieur et la terre c’est ce qui va vous permettre de réfléchir. Et le créateur se sert de vous pour voir le résultat de sa création, voir à travers la réflexion des êtres, de tous les êtres. Vous reprenez conscience.

Esprits invisibles,; Conduisez nous vers plus de réflexion, Anges gardiens, Conduisez-nous, Maître cosmiques, conduisez-nous, Guides de l’au-dela conduisez-nous. 

Publié dans Meditation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article