Le livre de Bruce 13

Publié le par maybruce

 

 

Nora retourna au Guatemala fin 1945, puis elle revit Bruce en 1946 où elle lui sauva la vie. Valerio mourut en 1955 assassiné par les hommes du lieutenant Ruiz, amis nous en reparlerons. Bruce lui pardonna et elle eu un enfant de Jean en 1957. Elle mourut en 1961 empoisonnée à la place de Bruce  au cours de sa troisième mission en Amérique latine. Elle vécue intensément avec Valerio qui s’accommoda fort bien de sa stérilité et des cicatrices dans le dos. Elle fût l’initiatrice sexuelle de Juan, mais ils avaient déjà eu des relations. Pour l’heure Nora et Bruce visitèrent des Ashrams, Nora n’osait aborder Bruce car elle le considérait comme une sorte de saint ou de gourou. Bruce était aimable mais assez distant.

« Nora, ne me présente plus comme un grand saint, je veux passer incognito. »

« Mais pourquoi ne pas soigner ces foules de malheureux. »

« Je ne le peux pas quand je le décide, cela vient tout seul, cela me vient pas de moi. »

« Ne raconte pas d’histoires espèce de fainéant mais ceci dit je ferait sûrement comme toi ce n’est nullement agréable d’avoir des centaines de personnes à ses basques qui se prosternent et embrassent vos pieds. »

« Cela ne serait pas désagréable pour toi. »

« Certes, je n’ai plus de bas, et je porte un sari pour le soleil et cela grâce à toi. »

« Tu as raison de te méfier du soleil, dans certains cas cela peut même provoquer un cancer surtout chez les roux. »

« Dis donc tu as quelque chose contre les rousses. »

« Non, mais le climat est idéal en Irlande pour elles. »

« Demain nous irons à Pondichéry voir shri Aurobindo, amis je suis un chercheur ordinaire. »

« Mais s’ils te reconnaissent comme Ramdas ou comme Ma Ananda Moyi, je n’y peux rien. »

« Mais eux ne me dénoncent pas. »

« Mais, tu es un saint, je te le dis, heureusement que je suis là pour te le rappeler. »

« Oui mère. » Dit-il en riant.

 

Les visites se passèrent bien, mais cela reste du domaine privé de Bruce, même maintenant que nous nous sommes retrouvés, désolé pour votre curiosité mes amis.

Bruce conduisait Nora à Delhi ou après plusieurs escales et changement d’avions elle se retrouva au Guatemala en janvier 1946. Nora conta longuement ses aventures à Valerio qui était un peu jaloux.

« Non je te jure je me suis réservée pour toi et de toutes façons lui ne voulait pas. »

« Non, je suis jaloux par ses capacités de chamane. »

« Ton fils sera peut-être un aussi grand chamane et même plus grand. »

« Puisses tu dire vrai mais n’en parlons plus, je ne suis pas une sainte moi et toi je sais que tu es le grand amoureux de la terre. »

« Du Guatemala cela suffira. »

« Ne parles plus, je tremble de désir. »

Ils vécurent heureux quelques temps mais n’eurent pas d’enfants. Nora vérifia ainsi que ses capacités au plaisir avaient augmentées. Le commandant Lewis fût muté pour cause d’indépendance, il revit Bruce plusieurs fois, Bruce qui lui parlait de son incarcération avec une note de regret dans sa voix. Puis Gandhi fût assassiné  par les forces de l’ombre, cela était dommageable pour l’Inde et pour le monde. Bruce trouvait très bien pour le monde et la survie de l’humanité la philosophie de Gandhi, Bruce rencontra également Lanza del vasto. Bruce continua sa mission.

Publié dans Le livre de Bruce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article