LA MISSION DE JEAN L’INITIE 1

Publié le par maybruce

 

 

 

 

Comme de coutume voici la liste des principaux personnages

Johannes KERVEN : Jean l’initié

ROSINE  : Catherine

Kristen OSWELD  le LUTHIER : Emmanuel

Birgit la gouvernante : Personne vivant actuellement

SUZANNA, fille de KRISTEN  : Martine

MONICA : Vivant actuellement

CLARA Soeur de SUZANNA et de MONICA : Juanita

SILVUS : RAIMON

SHESCHUMEN : Le chef indien

OURS FEROCE Le CHAMANE: Vivant actuellement

LE CHEF DES DRAGONS : Le Commandant Ruiz

GEORGES MAZEL LE PASTEUR : Bernardo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RECIT DE JEAN

 

 

J’étais partit de Toulouse et je me rendais à Lyon pour mettre à l’abri certains documents. Je traversais les Cévennes et je m’approchais de Mende  où  la répression contre les protestants avaient reprises. Je me rendais dans un Mas ou je devais changer de monture et de déguisement. Au détour d’un chemin j’entendis un cliquetis d’armes, j’approchais lentement à l’abri des arbres, quatre dragons entouraient le jeune homme assez petit qui se défendait comme un beau diable. Il était en assez mauvaise posture, c’était vraisemblablement un petit noble protestant (nous étions en 1689). L’édit de Nantes était caduc depuis trois ans et les persécutions reprenaient principalement dans les Cévennes. Il était visible que les Dragons ne voulaient pas tuer le jeune homme mais seulement le capturer, deux des dragons légèrement blessés abandonnèrent le combat.

« Vas chercher un pistolet nous allons tirer dans les jambes, il faut en finir c’est lui qui a tué notre commandant. »

Le jeune homme était en très mauvaise posture. En peu de temps j’avais jugé la situation, ce jeune homme était lié à mon destin mais je ne savais ni pourquoi ni comment, je mis le cheval au galop.

Les dragons n’eurent pas le temps de se retourner, j’attrapais le jeune homme à la taille et toujours au galop nous nous précipitâmes dans le vide; la rivière était sous nous quinze mètres plus bas. Nous nous accrochions au cheval, la chute fût néanmoins terrible. Il y avait plus de cinq mètres d’eau, le cheval remonta rapidement et remonta sur la rive opposée.

« Je vais vous conduire au Mas c’est à peine à une lieue. »

Il ne répondit pas, il voulait parler mais pour raison inconnu il ne dit rien, nous arrivâmes au mas en moins de cinq minutes. Nous avions froid en ce début du mois de Novembre. Le feu était prêt à être allumé dans la salle principale, je sortis ma pierre à briquet.

« Approchez vous je vais vous apporter des couvertures. »

Il enleva ses bottes je remarquais qu’elles étaient beaucoup trop grande pour lui.

« Mademoiselle c’est pratique pour cacher des messages, mais c’est plus discret dans des semelles amovibles. »

« Mais comment le saviez vous? »

« Pour votre sexe, vos pieds sont plutôt petits même pour une femme, mais cela vous le saviez et vous saviez que j’allais le remarquer malgré cela les enlever est la premiére chose que vous faites pour ne pas endommager les documents, mais votre secret vous appartient mais comment vous appelez- vous?. »

« Rosine monseigneur  »                 

« Et que faites-vous ? »

Publié dans Recits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article