Apocalypse : L'’ouverture des six sceaux* Versets de 6-1 à 6-6 les trois premiers sceaux

Publié le par maybruce

 

 

Je regardais quand l’Agneau ouvrit un des sept sceaux et j’entendis l’un des êtres vivants dire d’une voix de tonnerre : Viens. Je regardais, et voici un cheval blanc. Celui qui le montait tenait un arc , une couronne lui fût donnée, et il  partit en vainqueur pour vaincre.


 

Quand il ouvrit le second sceau, j’entendis le second être dire : Viens. Et un autre cheval rouge feu sortit. Celui qui le montait reçu le pouvoir d’ôter la paix de la terre, afin que les hommes s’égorgent entre eux et une grande épée lui fut donnée.


 

Quand il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième être vivant dire : Viens. Celui qui le montait tenait une balance à la main. Et j’entendis une voix au milieu des quatre êtres vivants : elle disait : une mesure de blé pour un denier et trois mesures d’orge pour un denier : quand à l’huile et le vin, n’y touche pas.          


 

 


 

Ce qui semble important ce sont les couleurs des chevaux : Le Blanc, le Rouge et le Noir. Ces trois couleurs peuvent se rattacher à l’alchimie  macrocosmique et microcosmique.

Les couleurs peuvent également être rattachées aux éléments de base constituants la terre à savoir :

l’air rattaché à la couleur blanche  ou à l’élément métal dans la mystique taoïste.

Le rouge est rattaché au feu, que ce soit dans la mystique taoïste ou dans la mystique judéo- chrétienne.

Pour le noir les avis divergent ce peut-être la terre pour la tradition occidentale et l’eau pour les chinois.

Si nous nous servons du Sepher Yezirah comme grille de lecture n’oublions pas que la terre est un sous produit de l’élément eau ( les eaux d’en bas et les eaux d’en haut ) .Provenant elle même de l'air.

Chaque cavalier a son symbole, l’arc pour le cavalier au cheval blanc, l’épée pour le  cavalier au cheval rouge, et la balance pour le cavalier au cheval noir.

Cette balance pèse les mesures de blé et d’orge ce qui nous indique des produits de la terre, l’épée nous invite à trancher, ce qui est possible quand le feu de la sagesse et de l’intelligence sont apparus, le libre-arbitre apparu aussi car l’épée de l’époque c'est-à-dire l’épée romaine a deux tranchants. De toute évidence le cavalier choisit la division plutôt que l’unité, ces deux tranchants, ce libre arbitre apparu dès la création à ceci près qu’au début  la relation de la créature et du créateur était étroite, la créature connaissait le mal, mais était incapable de le pratiquer          

Publié dans Apocalypse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article