Création, vous avez dit création ?

Publié le par maybruce

De tous temps, les hommes se sont déchirés au sujet de la création. On distingue des religions comportant des Dieux créateurs, puis un Dieu créateur. Dans d’autres religions ou seul compte l’esprit, la terre n’est que le fruit des lois de causes à effets. Nous pouvons constater que les religions orientales nous poussent à plus de modestie « ce qui peut s’expliquer n’est pas le Tao » pourtant le Tao est à l'origine de tout.

Pour la partie occidentale revenons aux sources car l’ésotérisme et l’occultisme occidental  a ses sources dans la Kabbale. A l'origine avant les Sephiroth ou émanations il y avait Ain Sof qui veut littéralement en hébreu « Sans fin » , sans fin c’est aussi le point ultime de la compréhension de l’homme, le « sans fin » se transforme en « Soi » comme pour donner la lumière et le verbe, le verbe étant à l’origine des choses vivantes.

Nous sommes loin des doctrines créationnistes et « Dieu a dit que » comment savoir ce que Dieu a dit puisque nous sommes incapables de connaître Dieu. , cela est dangereux de se croire investi d’une mission divine. « Dieu a dit que, tu n’as qu’à obéir »   Dieu est un bon paravent à la volonté de puissance.

Les religions hindouistes de l’Inde reconnaissent un Dieu omniprésent Brahmâ et une multitude d’autres dieux, c’est une religion à la carte.

Pour le matérialiste tout est simple, le monde  et ses foules de manifestations se sont organisées seules selon les lois du hasard. Nous remarquons que les fruits du hasard sont infiniment supérieurs aux réalisations de l’homme  qui lui construit le monde pas du tout au hasard. Comment une force sans intelligence, sans but, sans conscience a-t-elle pu faire le monde ?.

Le créationnisme et le matérialisme sont deux impasses majeures, l’homme veut savoir hors il ne peut pas savoir, il doit se contenter de laisser la terre en état. En réalité seul l’homme créé, la divinité émane. 

Notre raison disjoncte à ces constations, mais notre raison qui disjoncte peut amener l’illumination alors si nous ne pouvons comprendre la dite création du moins nous pouvons la vivre et ne faire qu’un avec elle, l’illumination c’est sortir de la caverne, c’est mettre le son et les couleurs au vieux film noir et blanc à défaut de le réaliser. 

 

Publié dans l'adepte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article