Les nouveaux vampires*

Publié le par maybruce

 

Les légendes de Yougoslavie et de Hongrie parlent de vampires, ceux-ci sont mis à l’écran et dans les livres par l’intermédiaire d’un dénommé Dracula.

Evidemment nous n’allons pas rester à l’image brute, nous n’allons pas prendre le vampire au pied de la lettre. Disons que dans un premier temps le sang fait penser à la force vitale.
Nous parlerons aujourd’hui des vampires bien plus dangereux qui pillent les ressources de la terre, se nourrissent de la vie et du travail des hommes qu’ils crucifient à l’avidité et au désir de possession des actionnaires.
Les vampires ce sont les pires multinationales s’abritant derrière une façade sociale. Bien avant de savoir si les O.G.M  sont dangereux ou non pour la santé à partir du moment où ils sont commercialisés par certaines multinationales les OGM sont forcément négatifs pour la nature et pour les hommes.

Quel est le rêve, le summum des O.G.M et bien c’est l’O.G.M Terminator dont la semence  est stérile quand elle ressemée.
Quel est l’intérêt pour le consommateur ? Aucun.
Quel est l’intérêt pour l’agriculteur ? Aucun et il est esclave du semencier. La multinationale vampire a tous les avantages pour elle et pour les actionnaires. Heureusement les semences Terminator  ne sont pas commercialisées à cause des protestations, il est vrai que ce gêne se combinant à d’autres espèces conduirait à une catastrophe écologique majeure. Néanmoins les nouveaux vampires sèment la misère dans le tiers monde et tuent à petit feu leurs habitants et leurs actions sont négatives dans l’immense majorité des cas.

Les multinationales vampires tirent à bout  portant sur tout ce qui ressemble à un syndicat et la démocratie leur donne des boutons.

Quel est le principal remède contre les agissements criminels de ces entreprises de mort.

La façon la plus efficace est de mettre au grand jour leurs agisements car les vampires détestent le jour et ceux qui dénoncent sont plus ou moins protégés à partir du moment où ils sont connus.

La deuxième façon de lutter  appartient à chacun qui doit bien examiner ses besoins et regarder s’ils ne relèvent pas du désir de possession.

Le troisième point consiste à ignorer ou de trouver des alternatives aux vampires, ils devront alors changer leur éthique mortifère ou bien disparaître. Les vampires menacent la survie de l’humanité, usons une fois n’est pas coutume d’intelligence et de libre arbitre.    

 

            

Publié dans l'adepte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article