Maître Hiram et la reine de Saba

Publié le par maybruce


















 

Si nous remontons un peu dans le temps nous remarquerons que la reine de Saba a assisté à l’enterrement de Maître  Hiram et c’est elle qui planta le rameau d’acacia sur le tombeau improvisé, c’est elle également qui a permis de retrouver les instruments du Maître d’œuvre et ainsi permis que la connaissance secrète ne soit pas enterrée elle aussi, c’est elle enfin qui permet de dévoiler la lumière comme l’Isis des Egyptien. Balkis la reine de Saba a refusée la main de Salomon pour rejoindre son peuple et elle allait proposer sa main avec l’architecte Hiram. La légende dit que Salomon était au courant des projets funestes mais il n’a pas averti Hiram car il était jaloux. Salomon représentait la puissance terrestre et Hiram représentait la puissance spirituelle. Salomon aveuglé par la jalousie n’a pas exercé sa légendaire sagesse ce qui provoqua la mort d’Hiram. Saba est composée de trois lettres  La A  c’est la naissance de l’espace et du temps, sa valeur numérique est évidement  1. qui est répété deux fois le A est égale à Aleph en Hébreu, c’est l’alpha des grecs cette lettre signifie le commencement le un donnant naissance à tous les nombres

Le B est égal a Beith en hébreu cette lettre représente le réceptacle, la valeur numérique est de 2  

Le S égal à Shamek en Hébreu cette lettre représente le soutien, le pilier et sa valeur numérique est de 60. Saba a donc une valeur numérique de 64, Saba représente la diversité dans l’unité, il représente tous les possibles tout comme les 64 hexagrammes du yi king. Si Hiram c’était marié avec la reine de Saba aurait été symboliquement invulnérable c’est ainsi que la connaissance resta voilée depuis le jour funeste de l’assassinat d’Hiram. Sans la Reine de Saba la connaissance aurait été non seulement voilée mais perdue à jamais. L’acacia est le symbole de la connaissance depuis ce jour.

Publié dans l'adepte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article