RECIT N°6

Publié le par maybruce

 L’enseignement de Riberio (Suite)

«  Bien dit Emmanuel comment prouver qu’elles existent ces vies antérieures, ou successives, ceci n’est pas enseigné par l’église. »

«  Je te répondrais par une autre question, qui te prouve que ce que te dis l’église est exact, les dogmes des différentes églises de par le monde sont différents, qui peut dire laquelle a raison? Les premiers chrétiens croyaient en la réincarnation. Mais je ne vais pas parler de croyances à mon avis il s’agit de considérer la doctrine de la réincarnation comme une hypothèse de vie, ou bien comme un pari, imitant en cela le pari du philosophe Pascal,
« je ne peux pas prouver que Dieu existe, mais s’il existe et que je ne  sois pas préparé, je serais bien embarrassé, alors il vaut mieux agir comme s'il existait » Ce ne sont pas les paroles exactes, mais la problématique énoncée avec des mots simples. Agir comme si la réincarnation existait, cela veut dire que nous devenons responsables de notre destin et de nos vies. Ce qui détermine la vie suivante c’est ce que nous faisons dans celle-ci. Continuons notre raisonnement, si les hommes sont responsables de leur destin devant Dieu ou envers le « Grand Esprit » il n’est nul besoin de dirigeants, nul besoin de directeurs de conscience, nul besoin de hiérarchie cléricale. C’est pour asseoir son pouvoir que l’église a abandonné la notion de réincarnation cela se passait cinq cents ans après jésus Christ environ »

« Mais pouvons nous dire que c’est bien l’âme qui se réincarne» dit Isabel.

« Comment définir l’âme, je pense que l’âme n’est pas immuable, l’âme serait la synthèse entre le ciel et la terre. De tout temps en tout lieu existe celui qui n’est pas né et qui ne meurt jamais ce que les indiens Nord Américains appellent le grand Esprit se dédoubla et cela donna la terre, ou plus exactement le corps de l’univers, que nous pouvons appeler 
«  le monde des formes » coexistant avec le monde sans forme ou « monde spirituel » ou encore monde des idées. Le contact entre les deux forces donna naissance à l’Ame Universelle, de l’Ame Universelle est né le monde, à chaque instant, à chaque minute, à chaque seconde. Puis des morceaux d’âme comme les ruisselets partant d’un lac, comme des étincelles partant d’un feu devinrent des « esprits », synthèse entre l’idée et la forme ce qui donna le « monde des images », c’est ce monde auquel accède le chamane. Les Esprits devinrent des hommes, d’autres s’occupèrent de la bonne marche de la nature, dans ce cas se sont les esprits du lieu, les esprits des plantes. Mais revenons à l’homme, celui-ci est de nature double : il est composé de sa forme et de sa personnalité et aussi d’une parcelle d’âme universelle qui ne lui appartient pas, car celle-ci est toujours reliée à sa source. Elle ne se réincarne pas elle existe à jamais et elle a toujours existé. Pour que cette étincelle divine devienne partie agissante et pensante elle a besoin de la personnalité. C’est cette dernière qui se réincarne et qui change de forme au cours des vies successives.

« C’est bien compliqué dit Martine la religieuse, chez nous au Vietnam certains disent que les esprits meurent aussi si nous cessons de penser à eux  ceci est appelé le culte des ancêtres »

«  les bouddhistes disent que l’âme n’existe pas étant donné que nous sommes différents d’un instant à l’autre; ils prétendent aussi qu’il n’y a pas de personne, mais ils admettent la continuité de la conscience et des souvenirs »

«  Quel bonne blague dit Bernardo et pourquoi ne nous souvenons nous de rien »

«  Mais sais tu que nous menons une double vie tous les jours et toutes les nuits, de combien de rêves nous souvenons nous d’infimes parcelles, oui toutes les nuits nous vivons autant d’événements en rêve qu’à l’état de veille sinon plus. Nous souvenons nous des rêves d’il y a un an, non sauf si nous avons tout noté. En fait le monde des rêves est le même que le monde des Esprits qui est encore appelé l’au delà. Il existe néanmoins une différence entre les rêves et l’état de mort, dans la mort nous pouvons diriger nos images, et ces images sont des souvenirs modelés d’après le monde matériel. La mort ressemble au sommeil, la naissance ressemble au réveil »  

«  Mais pouvons nous accéder à l’au delà autrement que par la mort ou le rêve  » dit Martine très intéressée

«  Oui par le départ volontaire du corps de rêve ou esprit encore appelé corps psychique ou corps astral. Les techniques de ce dédoublement apparent sont assez simples, mais comme pour le rêve, la réminiscence des choses vues et entendues est compliquée. Chaque nuit notre corps psychique part. Chez les indiens nous apprenons à diriger les rêves, ce qui implique que nous sachions que nous rêvons, mais le plus souvent ce dédoublement a lieu dans le monde des formes »

« D’autres questions »

Ils se regardèrent perplexes 

« Qui a une autre question?. »

«  Moi dit Emmanuel, Adam et Eve ont-ils existés? »

Riberio éclata de rire « je ne connais pas bien la bible, mais je pense qu’il s’agit de symboles, Adam représente sans doute la partie paternelle de la divinité Eve étant la partie maternelle et réceptive de Dieu. Nous voyons qu’Adam tire Eve d’une de ses côtes, il lui manque donc quelque chose, l’autre côte pour faire la paire. Si nous jetons une pierre dans l’eau sur un rayon d’un mètre nous aurons de petites vagues des petites rides sur l’eau. Il se peut que les rides soient en nombre pairs ou en nombre impairs, les nombres impairs sont la partie masculine de Dieu et les nombres pairs sa partie féminine. Les nombres pairs produisent la forme et les nombres impairs la pensée, la rencontre des deux donne la vie. Je ne sais pas si tu suis toujours »

«  Difficilement »dit Emmanuel

«  Bon, nous touchons ici aux mystères, je vous propose avant de vous endormir d’avoir sous les yeux l’image d’Adam et Eve, ainsi que l’image des pierres tombants dans l’eau. Il peut vous sembler difficile de faire la relation entre les deux, mais c’est votre âme qui vous donnera la réponse durant votre sommeil, elle qui ne connait jamais de repos. »

 

Publié dans Recits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article