Dieu ou l'évidence paradoxale

Publié le par maybruce

Dieu ou l’évidence paradoxale

 
Sur ce sujet tout a été dit ou écrit. Enfin tout ce que l’homme pouvait comprendre, alors nous insisterons sur ce qu’il ne peut pas comprendre pour cela posons tout d’abord trois postulats de base

1 : Tout ce qui est né doit mourir

Ce qui peut sembler une lapalissade mais toutes les conséquences ontologiques, théologiques et philosophiques n’ont pas été tirées.

2 : Un univers se faisant tout seul par le seul pouvoir du hasard est difficilement concevable.

3 : Dieu est tout ce qui EST, l’invisible comme le visible, l’éternel comme le périssable l’omniprésent, l’omnipotent, le limité et l’infini donc il est le paradoxe fondamental.

 

En partant de la troisième affirmation nous avons affaire a un être inaccessible et incompréhensible mais qui se révèle dans ses oeuvres. En effet qui a  formé les particules de matière au départ de la création ? Et si nulle intelligence n’a créée comment ces particules ont été crées à partir de rien ? Si le néant ne peut donner naissance à quelque chose ce quelque chose a-t-il existé de tout temps. Le monde est-t-il une illusion ? Paradoxe, toujours des paradoxes ce qui nous entraîne dans un monde hors de l’espace temps.  Dieu est omniprésent c'est-à-dire non né il en est de même pour ses œuvres. La naissance et la mort sont-elles aussi des illusions ? Paradoxe enfin, l’illusion existe que par rapport à l’absolu, mais elle n’existe pas par rapport à l’espace temps. Dieu est non né, donc l’âme ne peut être née, elle est une émanation de Dieu et elle est aussi éternelle c'est-à-dire hors du temps. La personnalité de l’homme est elle aussi périssable et dans ce sens la réincarnation existe et n’existe pas. A chaque nouveau corps c’est une personnalité recomposée qui s’incarne et c’est le « Je suis » qui effectue cette recomposition. Le « je suis » est l’étincelle divine en nous. Il n’existe pas de « message divin » révélé car à partir du moment ou la personnalité s’incarne elle est Dieu et non Dieu à la fois. La bible, le Coran la Bagavad Gita  sont de Dieu et  pas de Dieu à la fois. Les conséquences de ce paradoxe sont énormes et incommensurables, il en résulte que toutes les religions sont justes et fausses à la fois, il en résulte que personne n’a raison et que personne n’a tort, il en résulte que personne ne peut parler au nom de Dieu. Si Dieu est incompréhensible nul le peut l’expliquer et si nul ne peut l’expliquer la plupart des  religions admirent « Dieu inventé à l’image de l’homme ». Ainsi toutes les guerres de religions ne sont que des crimes contre l’humanité.

« Si tu tues ton prochain au nom de Dieu, tu tues Dieu en même temps » Dit le Coran. Cette phrase est complètement paradoxale, car comment tuer Dieu ?. Contradiction encore, c’est la compréhension du Dieu réel qui est tuée. La seule manière correcte d’appréhender Dieu c’est de comprendre que nous ne comprendrons jamais tout. En effet dans notre monde la pensée de Dieu se  laisse dévoiler dans la nature, mais la pensée n’est pas tout. Dans  notre monde nous apercevons comment le monde est programmé, mais nous ne lisons plus la pensée, il va toujours manquer quelque chose, l’homme est un des seuls animaux a savoir qu’il a été créé car il est le plus conscient de lui-même.

Il en résulte que les religions ne sont que des adaptations culturelles permettant de relier l’homme avec la pensée de Dieu. Mais dirons certains si je suis à l’image de Dieu je sais forcement qui a fait l’image. Une image avez-vous dit ? C’est à dire que l’homme peut créer. Dieu a créé l’univers grâce à l’énergie venant de lui-même, l’homme peut créé ce que Dieu n’a pas fait, comme les matières plastiques par exemple à la différence prés que les éléments de base ne sont pas tirés de lui-même. Il possède un corps, Dieu aussi et son corps est l’univers. Regardez une image sur l’écran, elle vibre à vingt quatre images seconde, alors que le corps de l’homme vibre infiniment plus vite. Le corps de lumière de Dieu vibre infiniment plus vite que le corps de l’homme et la matière est de la lumière densifiée, c’est à dire considérablement ralentie. L’Adam Kadmon de la kabbale est une réalité. La difficile Kabbale est l’explication la plus complète et l’homme ne pourra jamais la dépasser. L’hindouisme offre des explications plus accessibles. N’oublions pas que le corps visible n’est qu’un aspect de l’être, il possède également un corps psychique et un corps spirituel. Le corps psychique de Dieu et encore moins le corps spirituel sont totalement incompréhensibles à l’homme. Notre âme est une petite parcelle du corps de Dieu, un atome ne peut comprendre l’ensemble, mais paradoxe, chaque atome est aussi l’univers en entier, comment être une partie de l’univers et être l’univers, c’est le paradoxe le plus grand que nous n’ayons jamais eu. L’espace n’existe pas  dans l’absolu, c’est une image. Bouddha est l’initié qui a le plus le doigt sur les paradoxes, pour lui l’âme était réelle et n’était pas réelle car tout est impermanence. Comment quelque chose qui né peut-il devenir immortelle ?, néanmoins l’Identité reconstruit la personnalité et ceci à chaque incarnation voir chaque jour. Nous sommes à la fois différents et semblables chaque jour et chaque instant. 

Alors allez-vous mettre tous les livres saints à la poubelle puisque Dieu ne peut parler directement. Comparons Dieu en programmateur informatique, il veut envoyer un message sur l’écran de la conscience,  mais pour ce faire il doit traverser le disque dur encombrés de « mémoires », il parviendra à placer son message mais seulement en partie sur dix phrases une seule parviendra, les autres sont des interprétations. Je dois faire la même chose pour faire parvenir les messages, mais je pars d’un niveau énergique bien plus bas et les couches de mémoires  sont moins importantes. Le seul moyen de placer un message pour Dieu est que le receveur ai un esprit entièrement libre, mais ceci est rare et même très rare. Néanmoins cela se produit durant le sommeil profond  mais la cloison entre la veille et le sommeil profond est presque close. En fait Dieu est dans la matière et en dehors, et ces deux parties ont bien du mal à communiquer. Jésus était très proche de la virginité spirituelle « Ce n’est pas moi qui parles c’est le père » phrase que vous avez souvent lu dans les évangiles. Ce message, un des plus clair a été interpreté car rien n’est pire pour un homme que de se prendre pour Dieu. Quelle différence entre « je suis Dieu » et « Je laisse Dieu parler à travers moi » la différence est importante, en disant je suis Dieu cela implique que tout ce que je dis est parole d’évangile en quelque sorte. Je laisse Dieu parler veut dire j’essaye de lui laisser la place, mais peut être que j’y arrive ou peut-être que je n’y arrive pas ou bien à certains moments.

Le diable n’existe pas et les philosophies dualistes sont une monumentale erreur. Le mal est une partie du monde (ou des mondes) non encore éclairés par Dieu. Dieu a pouvoir sur tout déclare-t-on, a partir du moment ou la création est lancée les processus doivent aller à leur termes. Dieu ne peut arrêter les guerres ni agit sur la matière n’a-t-il pas donner le libre arbitre aux hommes.

 

Publié dans l'adepte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article