Chansons spirituelles 1

Publié le par maybruce

Chansons spirituelles sites Chansons spirituelles sites

1 : Le phénomène de création

Nous remarquons que les artistes sont plus intéressés par la spiritualité que la                moyenne des gens. Sans en faire pour autant une généralité. C’est une tendance forte pourquoi ?

J’ai maintenant une hypothèse. Pour mieux expliquer examinons le schéma suivant représentant  l’homme c’est un idéogramme chinois.

 

L’esprit : En contact étroit avec le monde spirituel.

L’âme double face : C’est l’âme personnalité c’est-à-dire qu’elle enregistre les expériences du monde terrestre de la vie de tous les jours. L’artiste interpelle cette âme personnalité souvent pour interroger ses mémoires, des messages du Cosmique peuvent survenir, il (ou elle) en tient compte ou pas.

Nous allons nous intéresser plus particulièrement aux auteurs compositeurs 

 

 

Cette séance oubliera beaucoup de chansons mais elle fera sortir de l’ombre des chanteurs oubliés souvent parce qu’ils  ne sont pas doués avec le star système. L’animateur proposera certaines  chansons

2 : L’appel d’un ailleurs

La spiritualité se cache un peu partout. On la retrouve chez la rappeuse d’origine Argentine Keny Arkana  qui écrit depuis l’Age de douze ans. Elle a mené une vie chaotique avant de parler à son ange.  Elle devient plus spirituelle après un séjour d’un an au Chiapas.  Le texte est puissant : belle mélodie, douceur certaine pour du rap, sensibilité, rage et éclairs de spiritualité.

Voici comment elle se définit dans la chanson : Laissez moi

Métisse entre la terre et l'au-delà

Un chemin fait à l’extrême de haut, de bas

 

https://youtu.be/XJKg91WPVF4

 

 

Les ailes brûlées clouées au sol et

La tête vers le ciel, vers la splendeur de l'éternel ailleurs

Cherchant l'étoile qui fait tourner la roue

Loin d'ces quadrillages ou même l'air ne peut être libre comme l'art

Comme la pureté d'un geste

La profondeur d'une pensée illimitée quand l'opinion est HS

Sans mâcher mes mots, voir large, est-ce si barge

Est-ce la frontière si fine entre folie et sagesse

Réflexion pesante

Cheminement infini en quête de l'archétype mais mon âme est souffrante

Mémoire passée, ils voudraient voir mon espoir cassé

Où est la berge, où est la perche, maintenant j'en ai assez

J'me noie, j'ai perdu ma barque

Quand j'ai vu que celui qui la conduisait n'était autre que mon ennemi

Mais comme quand la nuit tombe, l'océan et le ciel ne forment qu'un

Oh j'ai pu voir l'espace infini

Ô liberté ! Ma chère amie, ta présence est abstraite

Vu que c'est dans ma tête que j'ai appris à te connaître

Ô liberté ! Imbibe mon encre et ne quitte plus mes pensées

Bulle d'oxygène dans un monde limité où la vérité s'cache en nous

Clairvoyance, intuition, mais avons-nous idée de tout c'qui s'cache en nous, nan

C'est rires contre larmes

L'égo contre l'âme

Et à plus haute échelle, j'dirais l'illuminati contre l'homme

Epoque cruelle dénuée de sens

Dur de voir clair derrière les mascarades et les buées de sang

J'me sens comme perdue au coeur d'une immense machine

Qui n'en a jamais eu et qui nous dénature

Mauvais pressentiment quand je pense au futur

Les yeux ouverts, l'horreur tente de me les crever

Mais le plus dur reste à venir le jour où ça sera trop tard

Où la surveillance sera absolue et nos prénoms seront des codes barres

Tout va de plus en plus vite car pour eux le temps c'est de l'argent

Alors on oublie de vivre, c'est navrant

En nous se crée un vide, que rien ne comblera

Car l'ombre s'est emparé de notre monde

Mais on ne croit que c'qu'on voit ou c'qu'on veut bien nous laisser voir

Donc ouais on est aveugles

Ça m'fait mal au coeur, mais regarde, même nos âmes buggent

Au fond d'nous, ces tourments

Car dehors c'est tournant

Soumis à notre sort, on oublie qu'la vie est mouvement

Que la force issue d'un idéal ou d'une volonté

Transcende tous les schémas établis

Qu'les barrières sont dans nos crânes

Qu'on est seuls à pouvoir les virer, s'libérer

En laissant notre cœur s'émouvoir

Trop portés sur l'extérieur

Et à force de vouloir être comme tout le monde

Peu sont quelqu'un en fin d'compte

On d'vient c'qu'on nous montre

Au lieu d'être c'qu'on est

Pourtant c'mode de vie fait mal mais on s'laisse cogner

On subit un monde qui nous dépasse

Et qui nous replie sur nous-mêmes en nous laissant des traces

Alors j'ferme les yeux pour ressentir la lueur

Pouvoir faire le vide en moi afin d'être réceptive au bonheur

 

Car changer le monde commence par se changer soi-même

Changer le monde commence par se changer soi-même

Changer le monde commence par se changer soi-même

Car changer le monde commence par se changer soi-même

Changer le monde commence par se changer soi-même

Changer le monde commence par se changer soi-même

Publié dans chanson spirituelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article