DJIHAD

Publié le par maybruce

Quelques rappels, ou quelques informations
Nous entendons parler beaucoup de djihad mais c’est quoi au juste ?.
La racine du mot « djihad » ou « jihâd » en arabe signifie « effort » Ainsi, le djihad est souvent défini par « faites un effort dans le chemin de Dieu »

Dès le début c’est plutôt mal parti pour nos « Djihadistes » prennent ils le chemin de Dieu ?.

A l’origine nous trouvons quatre types de Djihad : Par le cœur, par la langue, par la main et par l’épée. Le djihad par le cœur invite au combat contre soi-même pour s’améliorer et améliorer la société. C’est aussi une lutte contre l’Ego pratiquée par les soufis. Voilà ce que dit le prophète.

Le prophète Mahomet aurait dit, au retour d'une bataille : « Nous sommes revenus du plus petit djihad (al-jihad al-Asghar) pour le plus grand djihad (al-jihad al-akbar) ». Lorsqu'on lui a demandé : « Quel est le grand djihad ? », il répondit : « C'est la lutte contre soi-même

Les conditions requises pour lancer le Djihâd par l’épée

  • quand les non-musulmans envahissent une terre musulmane ;
  • quand les lignes de bataille commencent à se rapprocher ;
  • Quand un imam appelle une personne ou un peuple pour se lancer au combat
  • Quand les non-musulmans capturent et emprisonnent un groupe de musulmans
Les règles à respecter
 L’interdiction de tuer des innocents : « Épargner les enfants, les fous, les femmes, les prêtres, les vieillards et les infirmes, sauf s'ils ont pris part au combat »; « C'est pourquoi nous avons prescrit pour les enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable de meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à toute l'humanité. En effet, nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. » (Cor. V, la Table servie : 31-32).
 L’interdiction de provoquer le chaos : « Le chaos est pire que la guerre. Tant qu'eux ne vous combattront pas dans l'enceinte sacrée, ne leur livrez pas la guerre. Si eux vous déclarent la guerre alors tuez-les. Voilà la fin des infidèles » (Cor. II, La vache : 190-191).
 le suicide, clairement condamné dans le Coran: « Ne vous donnez pas la mort » (Cor. IV,
Nos « djihadistes » n’ont strictement rien compris au Coran sinon ils sauraient qu’il est impossible de partir faire le Djihad et surtout pas en Syrie. Je pense que dans le monde musulman le Djihad par la parole ou le Djihad par la connaissance devient de plus en plus impératif. Notons l’expression :« les enfants d’Israël » qui indique les apports de la Thora (cinq premiers livres de la bible) dans la foi musulmane.

Publié dans l'adepte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article